#AprèsLesViolences

*#AprèsLesViolences

Le 25 novembre 2020, à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, j’ai commencé à photographier des femmes témoignant à visage découvert. Geneviève, Sabine, Sophie, Gaelle, Lydie, Kathya, Alison, Laura, reviennent sur le moment où tout a basculé, la fois de trop qui les a poussé à quitter leur conjoint violent ; un geste, un regard, la réaction d'un enfant ... Elles sont toutes sorties des #violencesconjugales parfois après des années d’emprise et d’un calvaire auprès de celui qui est devenu son bourreau comme celui de leurs enfants.
Mais parce qu’elles ne peuvent pas toutes témoigner publiquement des #ViolencesConjugales, des personnalités publiques posent par solidarité en portant le message d’une victime anonyme.
Élu.es, comédien.nes, journalistes, artistes, #NOUSTOUTES ET TOUS voulons mettre fin à cette folie meurtrière.
Aussi des parents, sœurs, frères, enfants de femmes assassinées témoigneront ...
Une exposition de 25 portraits le 25 novembre prochain est prévue, le lieu encore à définir.

Les violences conjugales en France, en quelques chiffres.
Chaque année en France on estime que 220 000 femmes sont victimes de violences conjugales graves (psychologiques, physiques et/ou sexuelles de la part de leur conjoint ou ex-conjoint). En France une femme sur dix, sans distinction sociale, ethnique, culturelle ou d’âge est victime de violences conjugales.
Une sur trois dans le monde, selon l’OMS.

5% DES VICTIMES déposent plainte et 80% DES POURSUITES sont classées sans suite …
En 2021, il y a eu 113 féminicides en France : une femme tous les trois jours !

En Espagne chaque année, il y a 44 000 demandes de protections.
En France, on en est à 3000 …

Au dernier trimestre 2019 le Gouvernement a organisé un Grenelle des violences conjugales.
Pendant la crise sanitaire, les chiffres de violences conjugales et intra familiales ont explosé :
+36% de signalements pendant le 1er confinement.
+60% lors du second.

* #AprèsLesViolences en partenariat avec l'association Droits d’urgence, avec la participation de l’association Led By Her et de la Mairie du 20ème.
Anna Mouglalis, actrice. Parce qu’elles ne peuvent pas toutes témoigner publiquement des #ViolencesConjugales, cette série de portraits se poursuit avec des personnalités publiques qui posent par solidarité en portant le message d’une victime anonyme. 
Élu.es, comédien.nes, journalistes, artistes, #NOUSTOUTES ET TOUS voulons mettre fin à cette folie meurtrière.
Merci Anna Mouglalis !  A Paris le 16 Mai 2022
Anna Mouglalis, actrice.

Parce qu’elles ne peuvent pas toutes témoigner publiquement des #ViolencesConjugales, cette série de portraits se poursuit avec des personnalités publiques qui posent par solidarité en portant le message d’une victime anonyme.
Élu.es, comédien.nes, journalistes, artistes, #NOUSTOUTES ET TOUS voulons mettre fin à cette folie meurtrière.
Merci Anna Mouglalis ! A Paris le 16 Mai 2022

Laura Guérin "Coté « pro » j’ai écrit un livre, je suis devenue lauréate de l’ Institut de L’engagement, Prodiges de la République … Et j’ai intégré la fonction publique d’Etat. 
Coté perso j’ai avec moi un entourage proche et solide, des gens qui croient en moi et des enfants heureux. Partir n’a pas été simple je ne vais pas me mentir, mais ça en valait la peine, parce qu’après les violences y a une vie, et elle est belle."
Laura Guérin

"Coté « pro » j’ai écrit un livre, je suis devenue lauréate de l’ Institut de L’engagement, Prodiges de la République … Et j’ai intégré la fonction publique d’Etat.
Coté perso j’ai avec moi un entourage proche et solide, des gens qui croient en moi et des enfants heureux. Partir n’a pas été simple je ne vais pas me mentir, mais ça en valait la peine, parce qu’après les violences y a une vie, et elle est belle."

Alison Blondy, aide-soignante. "J'avais 26 ans, 2 enfants, des amis, mon boulot..
Puis je l'ai rencontré. Violences psychologiques, physiques, économiques, sexuelles... 
En 6 mois ma vie a basculé. 

Après 6 plaintes sans effet j'ai du fuir, déménager... il m'a alors retrouvée. 
J’ai cru qu'il allait me tuer... 

7eme plainte ...incarcération...

Le harcèlement c'est poursuivit depuis la prison.
A sa libération j'ai du attendre 4 mois pour avoir un Téléphone Grave Danger (TGD).
Il a finit par être ré-incarcéré dans l'attente de son procès."
Alison Blondy, aide-soignante.

"J'avais 26 ans, 2 enfants, des amis, mon boulot..
Puis je l'ai rencontré. Violences psychologiques, physiques, économiques, sexuelles...
En 6 mois ma vie a basculé.

Après 6 plaintes sans effet j'ai du fuir, déménager... il m'a alors retrouvée.
J’ai cru qu'il allait me tuer...

7eme plainte ...incarcération...

Le harcèlement c'est poursuivit depuis la prison.
A sa libération j'ai du attendre 4 mois pour avoir un Téléphone Grave Danger (TGD).
Il a finit par être ré-incarcéré dans l'attente de son procès."

Nathalie Tomasini, avocate. "Constatant la souffrance de nombreuses victimes rencontrées tant dans la sphère privée que dans le monde professionnel, Maître Tomasini a décidé de se consacrer à la lutte contre les violences intrafamiliales et toute forme de harcèlement."
Nathalie Tomasini, avocate.

"Constatant la souffrance de nombreuses victimes rencontrées tant dans la sphère privée que dans le monde professionnel, Maître Tomasini a décidé de se consacrer à la lutte contre les violences intrafamiliales et toute forme de harcèlement."

Kathya de Brinon, journaliste Elle pose avec son mari Jacques Rutman, l’homme avec qui elle a reconstruit sa vie depuis 40 ans. 
« J’avais neuf ans, et une enfance merveilleusement heureuse. Certes, je n’étais pas élevée par mes parents, mais cela m’indifférait. J’étais aimée, protégée et choyée par mes grands-parents paternels. La vie me souriait, et je la croquais à pleines dents… Mais un monstre, le père de ma mère, a croisé mon chemin. Il m’a violée, puis prostituée à ses riches amis notables. Je n’avais que neuf ans, et mon enfance innocente a volé en éclat à tout jamais ! On ne guérit pas de l’inceste, on y survit… »
Elle créé en septembre 2019 l'association "SOS VIOLENFANCE, prévention de l'inceste et de la pédocriminalité » A Paris le 12 mars 2022
Kathya de Brinon, journaliste

Elle pose avec son mari Jacques Rutman, l’homme avec qui elle a reconstruit sa vie depuis 40 ans.
« J’avais neuf ans, et une enfance merveilleusement heureuse. Certes, je n’étais pas élevée par mes parents, mais cela m’indifférait. J’étais aimée, protégée et choyée par mes grands-parents paternels. La vie me souriait, et je la croquais à pleines dents… Mais un monstre, le père de ma mère, a croisé mon chemin. Il m’a violée, puis prostituée à ses riches amis notables. Je n’avais que neuf ans, et mon enfance innocente a volé en éclat à tout jamais ! On ne guérit pas de l’inceste, on y survit… »
Elle créé en septembre 2019 l'association "SOS VIOLENFANCE, prévention de l'inceste et de la pédocriminalité » A Paris le 12 mars 2022

Marthe Nagels, conseillère d’arrondissement Adjointe au maire du 20e arrondissement de Paris,
en charge de la culture
Marthe Nagels, conseillère d’arrondissement

Adjointe au maire du 20e arrondissement de Paris,
en charge de la culture

Geneviève Garrigos, conseillère de Paris et conseillère d'arrondissement. Déléguée au maire du 20e arrondissement de Paris, 
en charge de la ville du quart d’heure.
Geneviève Garrigos, conseillère de Paris et conseillère d'arrondissement.

Déléguée au maire du 20e arrondissement de Paris,
en charge de la ville du quart d’heure.

Gaelle Cramer
Gaelle Cramer

Geneviève Richard, retraitée « Lorsque j’ai rejoint Led By Her, l'encadrement dont j’ai bénéficié m’a permis de reprendre confiance, de réussir mon examen de graphologue, et de mener à bien mon projet : l’édition d’un livre. Même si j’ai fait partie de la promo il y a 3 ans, Led by Her est toujours présente dans ma vie et me permets d’avancer au quotidien. »
Geneviève Richard, retraitée

« Lorsque j’ai rejoint Led By Her, l'encadrement dont j’ai bénéficié m’a permis de reprendre confiance, de réussir mon examen de graphologue, et de mener à bien mon projet : l’édition d’un livre. Même si j’ai fait partie de la promo il y a 3 ans, Led by Her est toujours présente dans ma vie et me permets d’avancer au quotidien. »

Sophie Leroy Actuellement en alternance en tant qu’assistante project manager. Elle veut développer une application mobile solidaire pour aider les sans-abris ou accompagner le parcours de soin des malades.
« Il m’avait volé ma vie et plus encore. Led by HER m’a permis de croire à nouveau en mon avenir, au travers d’un projet entrepreneurial. J’ai repris confiance en moi grâce aux cours et surtout au groupe de femmes. Je me suis rendu compte que d'autres avaient vécu des choses similaires. Je n’étais plus seule dans ce combat ! »
Sophie Leroy

Actuellement en alternance en tant qu’assistante project manager. Elle veut développer une application mobile solidaire pour aider les sans-abris ou accompagner le parcours de soin des malades.
« Il m’avait volé ma vie et plus encore. Led by HER m’a permis de croire à nouveau en mon avenir, au travers d’un projet entrepreneurial. J’ai repris confiance en moi grâce aux cours et surtout au groupe de femmes. Je me suis rendu compte que d'autres avaient vécu des choses similaires. Je n’étais plus seule dans ce combat ! »

Sabine Marcq Coach sportive et nutritionnelle
« Les ressources auxquelles j’ai eu accès dans le programme d'entrepreneuriat proposé par Led By Her m’ont donné confiance. J’ai pu développer ma créativité. Au sein du groupe de femmes, nous avons partagé nos expériences, nos compétences et créer des liens très forts. Certaines sont même devenues des clientes ! »
Sabine Marcq

Coach sportive et nutritionnelle
« Les ressources auxquelles j’ai eu accès dans le programme d'entrepreneuriat proposé par Led By Her m’ont donné confiance. J’ai pu développer ma créativité. Au sein du groupe de femmes, nous avons partagé nos expériences, nos compétences et créer des liens très forts. Certaines sont même devenues des clientes ! »

Lydie Drame, journaliste. A été victime durant 5 ans de violences conjugales, elle est mère de 4 enfants.
Il y a un avant et un #aprèslesviolences A #vincennes le 17 mars 2022 ©Marc Melki 
"La sanction n'a pas été à la hauteur de l'acte, il y a des passes droits pour les sportifs Pro ou les élites. Je voudrais donc que la société se réveille et que la justice soit cohérente avec la souffrance que ces personnes infligent à leur entourage: femmes et enfants. Les dysfonctionnements sont nombreux. Les plaintes doivent être traitées de suite et aucun enfant ne devrait être remis à un homme capable de défigurer une personne vulnérable (enceinte) d'autant plus sous les yeux d'un enfant de trois ans. Que le JAF (Juge aux affaires familiales) s'accorde avec le suivi du parcours judiciaire pour savoir à qui il confie les enfants qui ont déjà survécu à cette barbarie. Je CRACHE l'injustice, le désarroi sans demi-mesure, pour que cela change. On se bat aujourd’hui pour montrer l’exemple, pour montrer qu’on peut s’en sortir »
A voir sur @brutxofficiel et a écouter dans son émission "Crache ton venin » sur @irm.radio .
Lydie Drame, journaliste.

A été victime durant 5 ans de violences conjugales, elle est mère de 4 enfants.
Il y a un avant et un #aprèslesviolences A #vincennes le 17 mars 2022 ©Marc Melki
"La sanction n'a pas été à la hauteur de l'acte, il y a des passes droits pour les sportifs Pro ou les élites. Je voudrais donc que la société se réveille et que la justice soit cohérente avec la souffrance que ces personnes infligent à leur entourage: femmes et enfants. Les dysfonctionnements sont nombreux. Les plaintes doivent être traitées de suite et aucun enfant ne devrait être remis à un homme capable de défigurer une personne vulnérable (enceinte) d'autant plus sous les yeux d'un enfant de trois ans. Que le JAF (Juge aux affaires familiales) s'accorde avec le suivi du parcours judiciaire pour savoir à qui il confie les enfants qui ont déjà survécu à cette barbarie. Je CRACHE l'injustice, le désarroi sans demi-mesure, pour que cela change. On se bat aujourd’hui pour montrer l’exemple, pour montrer qu’on peut s’en sortir »
A voir sur @brutxofficiel et a écouter dans son émission "Crache ton venin » sur @irm.radio .